Nos décors de foire

Le mât de Cocagne, le Pas de Géant (manège)

Source d’inspiration : les fêtes et foires traditionnelles

mat_cocagne_4Dans le nord de la France, quand j’étais enfant, on allait à la Ducasse (terme désignant la fête foraine avec ses kiosques, ses stands, ses manèges) et on en revenait le bec sucré d’avoir mangé des barbes à papa, des nougats ou de grosses gaufres fumantes. Parfois au tir à la carabine, nous éclations assez de petits ballons pour décrocher le gros lot : un toutou en peluche ou un petit singe.

En savoir plus

Autrefois pour décrocher le gros lot, il fallait grimper mains et pieds nus tout en haut d’un mât enduit de suif ou de graisse pour atteindre l’anneau auquel étaient suspendus des cadeaux. En Europe c’étaient des vivres, en Haïti c’étaient des vêtements, en Indonésie des vélos qu’on pouvait aller décrocher!

Pour l’anecdote, le Pays de Cocagne est, dans l’imaginaire de certaines cultures  européennes, une sorte de paradis terrestre, une contrée miraculeuse dont la nature déborde de générosité pour ses habitants et ses hôtes. Pas étonnant qu’on en limitait l’accès, dans les fêtes traditionnelles, en badigeonnant le mât de graisse!

Nos mâts de Cocagne et Pas-de-Géant : des structures haubanées polyvalentes

Un poteau de cèdre rouge (un ancien poteau d’Hydro Québec transformé), un autre de cèdre blanc (que nous avons choisi dans la forêt), tous deux hauts de 20′ et maintenus dans les airs par 3 à 4 haubans (ancrés au sol sur des piquets, blocs de bétons, arbres) nous offrent en fait 2 attractions!

La première est celle du Mât de Cocagne, auquel le public est invité à grimper pour aller sonner la cloche au sommet du mât. La seconde est celle du Pas de Géant, encore appelé Course Volante. Le public saisit une des 4 poignées, accrochée au bout d’une corde suspendue à un anneau rotatif, puis marche, court et s’envole. Ce dernier jeu était, il y a longtemps, un appareil de gymnastique connu sous le nom de Vindas (on en trouve encore quelques-uns dans des parcs de jeux au Québec).

Sécurité et utilisation (été et hiver)

Si le Mât de Cocagne est plus adapté pour un usage estival, le public étant accroché à un harnais de sécurité et longé par l’un de nos artistes, le Pas de Géant est une attraction 4 saisons. Pour la sécurité des usagers, la surface de réception au sol doit être molle (gazon, sable, paillis, neige, paille). Un périmètre de sécurité est créé autour de la structure (fanions, barrières, balles de paille).

Bien souvent, nous organisons des concours de grimpé en haut du Mât de Cocagne, accompagné par la musique mécanique de l’orgue de Barbarie et les encouragements du public.

Durée : 
2h à 4h d’animation continue

Public : 
Familial

Crédits : 
– Idée originale et direction artistique : Christophe Meunier

Document(s) téléchargeable(s):

Plan d’implantation du Mât de Cocagne et Pas de Géant (sur demande)

Pour plus d’information :
Faire une demande