CIRQUE SUR ROUES CET ÉTÉ AU QUÉBEC: UN CONCEPT DE CIRQUE À VÉLO !

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

LA TOURNÉE DE CIRQUE À COUP DE PÉDALES

img_e3838-2Après le succès de son projet pilote de Cirque à Vélo dans les Pyrénées Catalanes en août dernier (une tournée de 10 jours en France dans le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes) durant laquelle ses artistes offraient un programme double d’Atelier de Cirque en Famille (Cirque sur Roues : en Famille!) et un Spectacle Participatif (Le Cercle Magique), Le Moulin à vent offrira son concept Cirque sur Roues cet été au Québec.

Le principe de la tournée met en avant la mobilité douce, à savoir le vélo, pour assurer le déplacement des artistes, des costumes et accessoires ainsi que la structure centrale du spectacle (le Mât Carroussel) d’une municipalité, ou d’un événement, à l’autre. Un mode de déplacement écologique et qui permet également à notre petite troupe (3 artistes) de créer les liens avec la population locale.

ÉCHANGE, PARTAGE ET DIVERSITÉ CULTURELLE

hytfe4884-2C’est dans le cercle que se déroulent l’ensemble des activités familiales, animations et spectacle. Le concept vise à rapprocher les gens afin d’une part de leur faire vivre une expérience ensemble autour des arts du cirque, mais aussi à leur permettre d’être davantage acteurs que spectateurs durant la prestation artistique.

Le propos du spectacle multidisciplinaire présenté, Le Cercle Magique, est d’inviter le public à la découverte des cultures du monde, comprenant une petite incursion dans la culture amérindienne. Le cirque, la danse, le conte, la musique, les arts forains et l’interaction avec le public se mêlent joyeusement dans le spectacle.

SOURCES D’INSPIRATION ET DÉMARCHE D’INCLUSION

img_4292-2Christophe Meunier, directeur général et artistique de la compagnie, a eu l’opportunité lors de sa traversée du Canada à vélo (été 2013) de participer à un pow-wow à Wikwemikong sur les îles Manitoulin (cérémonie, célébration de la fierté culturelle des autochtones) et d’être invité par un indien Cri des Plaines dans une réserve. Il en est ressorti avec de précieux présents et surtout une responsabilité. À travers ce spectacle, il explore aujourd’hui cette mission et tente de contribuer, comme le font d’autres artistes aujourd’hui au Canada, au rapprochement gens/nations (autochtones et non-autochtones).

En 2020, comme en 2019, Le Moulin à vent souhaite confier à un amérindien (natif des Amériques) un des rôles dans la distribution.